Adoma et les petits frères des Pauvres s'associent pour mieux accompagner les migrants âgés

Adoma et « les petits frères des Pauvres  », un même objectif : l’accompagnement des personnes vieillissantes et isolées
 
Adoma, créée en 1957, loge près de 25 000 personnes en France âgées de plus de 60 ans, pour la plupart originaires du Maghreb. Les problématiques liées à la précarité, la santé et le vieillissement sont prégnantes dans les structures qui les abritent. L’accès aux droits, à la santé et aux services est une préoccupation quotidienne pour les équipes de gestion et d’accompagnement tant les difficultés repérées sont rendues encore plus complexes par la solitude et l’isolement des personnes.

L’association « les petits frères des Pauvres  », fondée en 1945 et reconnue d’utilité publique en 1981, agit prioritairement auprès des personnes souffrant d’isolement et de pauvreté, dès 50 ans … selon des valeurs communes, qui inspirent leur action, notamment la dignité de tout homme et de toute femme, quels que soient leur état physique, psychique ou social.


Une convention cadre de coopération pour mieux répondre aux besoins
 
Sentiment d'insécurité, barrière culturelle ou de la langue, difficultés pour faire valoir leurs droits : les migrants âgés logés en foyer souffrent souvent d'un sentiment d'abandon et de repli sur soi.
 
La coopération envisagée entre Adoma et les petits frères des Pauvres a pour objet de créer une dynamique partenariale pour en faciliter la déclinaison sur les territoires d’implantation communs. Adoma facilitera ainsi l’intervention de l’association dans ses établissements. Des permanences d’accueil seront organisées et l’animation de moments collectifs facilitera la prise de contact et l’accompagnement des personnes. Les bénévoles de l’association pourront faciliter l’accès des publics concernés aux services et à la citoyenneté, aux côtés de professionnels, en les accompagnant dans leur démarches et en leur apportant une aide individuelle en cas de besoin.  
 
Une réunion partenariale annuelle sera l’occasion de faire le bilan conjoint des actions réalisées dans les foyers-logements et de proposer d’éventuelles améliorations de la coopération.
 
publié le lundi 23 Janvier 2012, mis à jour le mardi 24 Janvier 2012
Haut de page