165 logements confortables pour l’insertion des plus précaires à Trappes en Yvelines (78)

Adoma inaugure dans le quartier Jean Macé 165 logements autonomes de 18 à 32 m2 de sa résidence sociale Les Alizés en lieu et place d’un ancien foyer de travailleurs migrants. Destinés aux personnes en situation de précarité dans les Yvelines, ces logements sont meublés et équipés, dotés de tous les éléments de confort. La résidence accueille prioritairement les résidents de l’ancien foyer de 300 chambres, en cours de démolition. Au fur et à mesure des départs, elle accueillera des familles monoparentales, des couples sans enfant, des jeunes en insertion professionnelle.
Une seconde résidence sociale a été construite rue Bobby Sand pour le relogement complet des résidents du foyer d’origine.  
 
La résidence sociale Les Alizés
 
La construction de la résidence sociale ‘’Les Alizés’’, située à 200 m de la gare de Trappes, s’est effectuée dans le cadre de la requalification du quartier Jean Macé, offrant aujourd’hui plusieurs ensembles immobiliers neufs ou rénovés, commerces de proximité et maison de quartier.
La résidence sociale permet aux personnes accueillies d’être accompagnées pour s’engager dans un parcours résidentiel en occupant à terme un logement autonome dans le parc social classique. Les résidents bénéficient également d’espaces-services : laverie / blanchisserie / salle polyvalente / local poussettes, bureau social,…
  
165 logements autonomes et confortables
 
La résidence ‘’Les Alizés’’ offre 165 logements de 18 à 32 m².
Tous les logements sont autonomes, meublés et équipés d’une kitchenette et d’une salle d’eau. Les résidents ont également accès aux services annexes : salle polyvalente, laverie 7j/7, lingerie et des places de stationnement.
Conventionnés à l’APL, ces logements sont soumis à une redevance comprenant loyer, charges intégrales (électricité, chauffage, eau) et prestations (mobilier, maintenance, blanchissage literie). Chaque mois, le résident s’acquitte d’un « reste à payer » adapté à ses ressources et à sa situation familiale. Ainsi un résident percevant un des minima sociaux s’acquittera de 58,39 € pour un studio de 18 m2 dont la redevance est de 405,79 €.
 
Un accompagnement renforcé pour une insertion réussie
 
L’une des priorités d’Adoma est d’accompagner les résidents dans leurs démarches : accès aux droits, aides administratives, soutien psychologique … Au sein de la résidence, un accompagnement de proximité est proposé individuellement et collectivement. De nombreux partenariats ont été établis pour répondre aux besoins des résidents :La Ligue de l’Enseignement, le Conseil départemental, le CCAS, l’Equipe Mobile Passerelle, l’ARS, la CNAV, Adulte relais, …
 
Des résidents majoritairement actifs
 
50 % des résidents sont salariés, 28 % sont retraités, 16 % perçoivent les minimas sociaux.
 
Le financement de l'opération

Adoma pu réaliser ce projet nécessitant un investissement d’un montant de plus de 9,3 M€ grâce au concours financier de ses partenaires : l’État, la Région Ile-de-France, Action Logement, la Caisse des Dépôts, la CNAV, l’apport de fonds propres Adoma et au soutien de la Ville de Trappes-en-Yvelines.
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
  •  © Sylvie Dupic
© Sylvie Dupic
publié le vendredi 17 Novembre 2017, mis à jour le jeudi 23 Novembre 2017
Haut de page