Inauguration de la résidence "Carabacel" à Nice

Adoma impulse avec force la modernisation de son patrimoine historique. La réhabilitation de la résidence « Carabacel » en est l’exemple parfait.
Depuis sa construction en 1981, le foyer proposait des solutions d’accueil en unité de vie (cuisine et sanitaires collectifs) composées de chambres doubles ou individuelles. Il s’agissait alors des standards de l’époque.

Du foyer à la résidence sociale
Adoma, propriétaire du foyer depuis 1997, s’est lancée dans la réhabilitation du bâtiment à partir de 2006 pour réaliser les travaux par tranches.
Aujourd’hui la résidence sociale « Carabacel » propose 108 logements autonomes entièrement meublés et équipés (kitchenette, salle d’eau). Cette nouvelle offre de logement permet d’accueillir un nouveau public plus féminin, ainsi que des familles. Même si la population masculine est encore majoritaire, des femmes et une famille monoparentale sont également présentes au sein de la résidence. Certains logements sont également réservés à des entreprises ou des associations pour l’accueil de personnes en difficulté.

Un accompagnement social spécifique
Pour accompagner la réhabilitation du foyer, une maîtrise d’œuvre urbain et sociale (Mous) a été mise en place. L’association ALAM  a assuré 25 permanences pour accompagner les résidents dans leur relogement le temps des travaux puis, leur retour au sein de la résidence. La résidence accueillant majoritairement des personnes âgées, les responsables de résidence assurent au quotidien une fonction de veille et d’alerte. Ce repérage a d’ailleurs permis la mise en place d’une aide au maintien à domicile pour certains résidents. Un poste de responsable de résidence à mi-temps, financé par la DDCS permet d’assurer la gestion locative et sociale au sein de la résidence.

Une réhabilitation possible grâce aux partenaires d’Adoma
Le financement de l’opération a été réalisé par une subvention PLAI de l’État, une subvention de la Métropole Nice Côte d’Azur et de la Ville, ainsi qu’une subvention du Conseil général des Alpes-Maritimes et également sur fonds propres Adoma.

publié le mardi 28 Février 2012, mis à jour le mardi 28 Février 2012
Haut de page