PREMIERE PENSION DE FAMILLE DE VILLEURBANNE (69)

Avec la construction de la première pension de famille de la ville de Villeurbanne (69), Adoma offre 25 logements autonomes meublés aux personnes en grande précarité et participe au Programme d'Intérêt Général pour la résorption de l'habitat insalubre (P.I.G.).
Un besoin local important  
 
Dans le cadre du Programme d’intérêt Général pour la résorption de l’habitat insalubre (P.I.G), mis en place par les pouvoirs public, et la constatation d’un manque de solutions locales adaptées au public en grande difficulté sur la ville de Villeurbanne, Adoma a été sollicitée pour la création d’une pension de famille.
 
Après acquisition d’un immeuble insalubre, relogement de ses habitants puis démolition, la pension de famille a ouvert ses portes le 8 juillet 2013, après deux années de travaux.
 
La résidence accueille des publics précarisés en difficulté d’insertion. Fragilisés et isolés, les résidents bénéficient d’un accompagnement social ayant pour objectif une réadaptation à la vie sociale durable et autonome. Le mode de vie proposé par la pension de famille s’articule autour de studios autonomes et d’espaces de vie collectifs.
 
 
Une insertion réussie entre intimité et collectif
 
Moderne, le nouvel immeuble de cinq étages s’inscrit dans la diversité architecturale de la ville. Le bâtiment est couronné de bardage en bois naturel et de capteurs solaires intégrés et répond aux normes THPE (Très Haute Performance Energétique). La pension de famille Tolstoï est située entre la gare Part-Dieu et la place Jules Grand Clément. Les transports pour y accéder sont nombreux.
 
24 studios de 21 et un logement de 35m² entièrement meublés et équipés favorisent l’autonomie du résident et lui offre une intimité de vie. Les espaces collectifs présents au rez-de-chaussée assurent convivialité, lien social entre les résidents et accès aux services annexes. Un jardin à l’arrière de l’immeuble est à disposition des résidents.
 
Un accompagnement régulier
 
Afin d’assurer un suivi au quotidien des résidents, une responsable de la pension de famille et un agent d’animations se relaient 6 jours sur 7. Ces deux responsables, travailleurs sociaux diplômés, sont en charge de l’animation et de la régulation de la vie quotidienne.
 
Les studios proposés sont soumis au paiement d’une redevance qui comprend le loyer, et l’ensemble des charges. Cette redevance s’élève à 381,84 euros pour un studio de 21m². Les logements sont conventionnés à l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Ainsi le résident s’acquitte chaque mois d’un reste à payer, qui s’élève à 54,33 euros pour un allocataire du RSA sans enfants à charge.
 
Financement
 
Un investissement de près de 2,7 millions d’euros HT (mobilier inclus) a été nécessaire pour la réalisation de ce projet. De nombreux partenaires ont permis de mener à bien ce projet : L’Etat, la Caisse des Dépôts de Villeurbanne, le Grand Lyon, le Conseil régional Rhône-Alpes et le groupe Action Logement.
publié le vendredi 11 Octobre 2013, mis à jour le vendredi 11 Octobre 2013
Haut de page