Reportage sur le Centre Adoma de Pouilly-en-Auxois, premier centre d'accueil des migrants de Calais

En provenance de Calais, une quarantaine de demandeurs d'asile venus notamment d'Afrique de l'Est ont élu domicile à Pouilly-en-Auxois, un petit village de 1 600 habitants, en Côte-d'Or. L'ancienne caserne de la gendarmerie, en bordure du village, accueille désormais 40 migrants.
Imaginé par l'Etat pour désengorger la ville de Calais, ce nouveau centre géré par la société Adoma peut accueillir jusqu'à 60 personnes.
L'expérience est une première en la matière.

Pour en savoir plus, découvrez le reportage video de France 3 national sur le Centre Adoma et ses résidents

Ils viennent du Soudan, d'Erythrée, du Tchad, du Congo ou d'Irak. Ils ont parcouru des milliers de kilomètres, à pied, en voiture, en bateau ou encore en train. Arrivés à Calais, ils ont décidé de déposer une demande d'asile en France. Ils ont été alors accueillis dans un nouveau centre ouvert à Pouilly-en-Auxois, en Bourgogne, géré par Adoma. Se laver, dormir au chaud, manger à leur faim, se sentir en sécurité. "Ils ont déjà récupéré une humanité", explique Corinne Fournier, directrice du Centre.
publié le mardi 5 Mai 2015, mis à jour le jeudi 5 Novembre 2015
Haut de page