Une résidence sociale et une première pension de famille Adoma à Toulouse : 105 logements pour l’insertion de publics en grande précarité

Cette opération est le fruit de la politique patrimoniale nationale d’Adoma portant sur la réhabilitation de l’ensemble des anciens foyers de travailleurs migrants et sur le développement d’une offre de logements supplémentaires. Les chambres de petite surface de l’ancien foyer ont fait place à 77 studios de 16 à 21 m2.
Adoma reloge ainsi dignement les résidents de l’ancien foyer, essentiellement des personnes migrantes vieillissantes, dans cette nouvelle résidence sociale ‘’Maheu’’ destinée à accueillir des publics précarisés en difficulté d’insertion. Fin juin, celle-ci accueillait 89 % d’hommes, 11 % de femmes, 57 % de retraités, 19 % de salariés, 16 % de bénéficiaires des minima sociaux.

Sur une parcelle mitoyenne, Adoma a complété son offre logements par la construction d’une première pension de famille sur Toulouse de 24 studios de 23 à 25 m2, réservée à un public fragile qui bénéficie d’un suivi spécifique.
  • Le nouvel ensemble : la résidence sociale  Maheu  et sa pension de famille à Toulouse.  © Arno Brignon
  • La résidence sociale  Maheu  offre 77 studios de 16 à 21 m². © Arno Brignon
  • La pension de famille dispose de 28 logements de 23 à 25 m². © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
  • Le nouvel ensemble : la résidence sociale  Maheu  et sa pension de famille à Toulouse.  © Arno Brignon
  • La résidence sociale  Maheu  offre 77 studios de 16 à 21 m². © Arno Brignon
  • La pension de famille dispose de 28 logements de 23 à 25 m². © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
  •  © Arno Brignon
Le nouvel ensemble : la résidence sociale Maheu et sa pension de famille à Toulouse. © Arno Brignon
Des logements abordables et de qualité pour amorcer son parcours d’insertion
Les logements proposés sont autonomes et meublés : kitchenette, table, chaises, lit, canapé, salle d’eau... Les logements sont tous conventionnés à l’APL. Ainsi une personne seule, percevant le minimum vieillesse et habitant un studio de 16 m² dans la résidence sociale, s’acquitte d’une redevance de 349 euros. Après déduction de l’APL, le «reste à payer» de sa part s’élève à 48 euros.

Une équipe présente et un partenariat fort pour accompagner les publics
Une responsable de résidence assure la gestion de la résidence ‘’Maheu’’, réalise toutes les démarches administratives et oriente le résident vers les services de droit en commun ad-hoc. Une responsable insertion sociale l’appuie dans la gestion des situations individuelles complexes et celle des partenariats locaux pour l’accompagnement des publics accueillis.
L’équipe de la pension de famille est composée d’un responsable et d’un agent d’accueil. Outre la gestion de la pension de famille, ils assurent chaque jour l’accompagnement de résidents et prennent en charge l’animation de la vie quotidienne
   
Des logements abordables et de qualité pour amorcer son parcours d’insertion
Les logements proposés sont autonomes et meublés : kitchenette, table, chaises, lit, canapé, salle d’eau... Les logements sont tous conventionnés à l’APL. Ainsi une personne seule, percevant le minimum vieillesse et habitant un studio de 16 m² dans la résidence sociale, s’acquitte d’une redevance de 349 euros. Après déduction de l’APL, le «reste à payer» de sa part s’élève à 48 euros.
 
Une opération rendue possible grâce aux partenariats
Cette opération, d’un coût total de 6 600 000 € a été rendue possible grâce au soutien financier de ses partenaires, notamment l’État, la Caisse des Dépôts, le Conseil départemental de la Haute-Garonne, la ville de Toulouse et Toulouse Métropole, Siléo Action Logement, et aux fonds propres d’Adoma.

Adoma en Midi-Pyrénées  

Une offre de 870  logements répartis ainsi : 8 résidences sociales, 1 foyer de travailleurs migrants, 1 pension de famille et 3 centres pour l’accueil de  demandeurs d’asile.

39 collaborateurs sont au service de la clientèle.
publié le mardi 7 Juillet 2015, mis à jour le jeudi 17 Septembre 2015
Haut de page