Adoma et la Caf de l'Hérault : partenaires Ideal pour plus de 430 ménages

Mercredi 18 mai 2016, Thierry MATHIEU, Directeur de la Caf de l’Hérault et Christian ARNAUDO, Directeur de l’Établissement Méditerranée Adoma, ont signé une convention de partenariat dans les locaux du siège de la Caf à Celleneuve.
La Caf de l’Hérault met à la disposition du premier opérateur national du logement accompagné, Adoma, un nouvel outil nommé « IDEAL » qui permettra d’automatiser, pour plus de 430 résidents du département, la demande d’aide au logement versée par la Caf de l’Hérault pour un montant global annuel d’environ 972 000€.
Par cette convention, la Caf de l’Hérault et Adoma s’engagent sur un dispositif d’automatisation innovant qui permettra d’accélérer l’accès au droit à l’aide au logement pour les nouveaux locataires et de fluidifier les échanges entre la Caf et Adoma tout au long du parcours logement des résidents.

Le projet IDEAL :
IDEAL est un nouvel outil qui a été expérimenté avec Hérault Habitat en 2014 et que la Caf propose désormais à tous les bailleurs sociaux du département de l’Hérault. Sur les 16 bailleurs sociaux héraultais, 6 utilisent actuellement cet outil, représentant ainsi un volume de 22 768 locataires bénéficiaires d’une aide au logement (soit 71%). IDEAL est accompagné d’une procédure de dématérialisation des demandes d’aide au logement reposant sur un dispositif conventionnel entre les bailleurs sociaux et les Caisses d’allocations familiales.
La qualité de service est améliorée, l’accès au droit accéléré.

Plus rapide, plus simple, le bailleur social Adoma, sous réserve de l’accord du locataire, transmet à la Caf les informations nécessaires au calcul, puis à l’ouverture du droit à l’aide au logement.

Chaque année, plus de 60 nouveaux résidents d’Adoma demandent une aide au logement à la Caf de l’Hérault. Ce dispositif devrait permettre de réduire les ouvertures de droits tardives du fait dans la plupart des cas de dossiers incomplets transmis tardivement à la Caf par les locataires, ce qui retarde l’ouverture du droit et le versement du premier paiement. Pour ce bailleur, 53 des nouvelles demandes ont fait l’objet d’une ouverture tardive avec rappel en 2015.

de gauche à droite :
Thierry MATHIEU, Directeur de la Caisse d'allocations familiales de l'Hérault
Christian ARNAUDO, Directeur de l’Etablissement Méditerranée Adoma
publié le lundi 23 Mai 2016, mis à jour le mardi 14 Juin 2016
Haut de page