Logement accompagné

La résidence sociale, un logement au service de l’insertion. Analyse pour un nouvel équilibre économique.

Unafo, Mai 2015, 22 pages.
Ce document, destiné aux institutionnels et aux professionnels du logement accompagné, du logement social et d’insertion, revient sur le rôle majeur de la résidence sociale dans la ville d’aujourd’hui, et sur la mobilisation nécessaire pour préserver ce logement au modèle économique fragilisé au fil des années et des réformes.





Le logement accompagné 2013. Le réseau Unafo en chiffres

Unafo  Mai 2014, 60 pages.
Cette étude de l'Unafo montre un rajeunissement et une diversification des publics accueillis, avec une nette augmentation des personnes en situation de fragilité économique, exclues des parcours résidentiels classiques.

Les structures d'hébérgement et de logements adaptés en IDF en 2012.

Offre, rotation et conditions de logement avant et après les séjours, IAU Ile-de-France, Juillet 2013, 120 p.
L’enquête menée par l’IAU Ile-de-France avec la participation d'Adoma montre que  le taux de rotation global s’établit à 30,5 %, dans les FJT, RS-FJT, FTM, RS-FTM, RS ex-nihilo et CHRS franciliens. A l'issue de bref séjour (entre un et deux ans), les sorties des résidents vers le parc classique sont massives. Ces structures constituent de fait, dans de très nombreux cas, le premier maillon du parcours résidentiel de ces personnes.
En revanche la situation particulière des FTM et des RS-FTM est à relever : près de la moitié des résidents sont en effet installés depuis 8 ans ou plus. L'arrêt du parcours résidentiel d'une grande partie des résidents des FTM s'explique par les faibles ressources volontairement réduites de ces ménages pour aider leur famille restée au pays, mais aussi par le besoin de rester proche de leur communauté pour bénéficier d'une solidarité recherchée par bon nombre d'immigrés lorsqu'ils vivent en France. Cette offre est ainsi indispensable pour les migrants incapables d'investir dans un parcours résidentiel.

Les résidences sociales Adoma à l'honneur sur France Inter

Les 3 et 10 mars 2013, l'émission Périphéries sur France Inter, diffusée à la fin du journal de 13h, a consacré deux reportages sur la vie au quotidien au sein de la résidence sociale La Papeterie à Corbeil-Essonnes (91) avec le témoignage de quelques-uns de ses résidents.

Pension de famille : un lieu de vie pour les femmes en grande précarité

Quelle est aujourd'hui la situation des femmes SDF en France ? Des associations les hébergent au jour le jour. Elles sont aussi accueillies et aidées dans des centres de réinsertion où elles peuvent rester quelques mois. Certaines sont aptes à intégrer un logement et à s'y maintenir. D'autres sont trop fragiles pour vivre seules et ont besoin d'un accompagnement quotidien. C'est la mission des pensions de famille. Ce reportage de RFI du 28 novembre 2012 interroge des femmes logées par Adoma dans la pension de famille Raymond Aron de Massy.

La rénovation des foyers de travailleurs migrants à Paris

Réalisé par Demain TV, un documentaire en deux parties détaille le plan de rénovation des foyers de travailleurs migrants engagé conjointement par la Ville de Paris et les bailleurs concernés, depuis 2005.

Ces foyers de travailleurs migrants trouvent ainsi une seconde vie, dans le respect des conditions de vie de ses habitants.

Outils pour un partenariat renouvelé entre propriétaires et gestionnaires de résidences sociales et logements-foyers

UNAFO AORIF, Septembre 2011, 28 p.
l’UNAFO et l’AORIF ont estimé indispensable de proposer aux gestionnaires et propriétaires un cadre de partenariat renouvelé, ancré dans le partage d’objectifs et de principes communs. En effet, la part accrue prise par le logement accompagné dans une offre tendant à se diversifier est un constat aujourd’hui partagé par les propriétaires, les gestionnaires et les partenaires publics, tout comme la nécessaire émergence, en réponse à des besoins spécifiques, d’une offre nouvelle d’habitat adapté comme les pensions de famille ou les résidences jeunes actifs. Ainsi, le secteur du logement accompagné est pleinement reconnu dans ses fonctions d’insertion par la collectivité publique, qui le mobilise dans la mise en oeuvre du droit au logement opposable.

Les foyers de travailleurs migrants à Paris, Etat des lieux en 2010 et inventaire des interventions sociales, sanitaires et culturelles

APUR, Septembre 2011, 86 p.
L'objet de l'étude est de présenter la situations des foyers de travailleurs migrants parisiens dont ceux d'Adoma à l'heure où s'accomplit un plan de réhabilitation qui concerne près de la moitié d'entre eux. Elle porte aussi sur des évolutions qui traversent la population des foyers: un vieillissement qui s'accentue ; une suroccupation des lieux toujours très problématique mais qui tend à se réduire. Un inventaire des interventions sociales, sanitaires et culturelles dressé en lien avec les associations et les résidents eux-mêmes conduit à proposer des pistes d'amélioration.

Guide des dispositifs d'hébergement

Adoma, Juillet 2011,15 p.
Une nouvelle version du " Guide des dispositifs d'hébergement et de logement adapté " vous est présentée. Il s'agit d'un extrait du " guide de l'hébergement " complété avec les chiffres Adoma.

Du foyer de travailleurs migrants à la résidence sociale : mener à bien la mutation

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, Juillet 2010, 109 p.
Le 16ème rapport annuel du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées préconise l’accélération de la transformation des foyers de travailleurs migrants. Son objectif était d'apporter de la clarté à une problématique qui se situe à l'intersection de plusieurs enjeux : les travailleurs migrants, en partie retraités, le bâti, qui a besoin d'un considérable effort de rénovation ou de restructuration, et les territoires, qui ont longtemps refusé de prendre en compte les FTM et leurs résidants.

De l'hébergement au logement autonome, Regards croisés de professionnels de l'hébergement et du logement

Mission Ouvrir la Ville, Juillet 2009, 12 p.
Les financeurs, les opérateurs et/ou bailleurs sociaux et les fédérations d'associations d'insertion par le logement de Provence-Alpes-Côte d'Azur dont Adoma ont élaboré conjointement un outil de diagnostic de la situation des ménages en difficulté, pour faciliter leur sortie vers un logement autonome. Il fournit une série d'indicateurs organisés en trois champs : capacité à occuper et utiliser un logement de manière autonome, à assumer financièrement son logement et enfin, à vivre dans un quartier et en interaction avec son environnement. Si ces démarches ont permis d'acquérir une bonne connaissance des besoins, des publics et des dispositifs, le développement de l'offre continue de buter sur la volonté hésitante des collectivités.

Hébergement des personnes en difficulté : sortir de la gestion de crise

Haut comité pour le logement des personnes défavorisées, Juin 2009, 54 p.
Alors que les processus d'exclusion qui conduisent à la rue se développent et diversifient les profils des personnes confrontées au besoins d'hébergement d'urgence et qu'Etat et acteurs de l'hébergement se sont efforcés d'adapter la réponse à l'évolution des besoins (Samu sociaux, lits infirmiers, places d'urgence puis de stabilisation, pensions de famille, loi DALO, etc.) et  malgré une augmentation certaine de ses moyens, notre dispositif d’hébergement éprouve des difficultés à assumer pleinement une mission qui, parce qu’elle est vitale pour les personnes concernées, se doit d’être sans faille.

Développer la fluidité des parcours de l'hébergement au logement

Rougier Isabelle, IGAS, 2009, 155 p.
Ce rapport propose d'établir un cahier des charges de l'accompagnement vers le logement pour mieux encadrer les pratiques et de faire de l'"accompagnement post-relogement" une mission obligatoire dans les CHRS. Face aux "stéréotypes" utilisés par certains bailleurs sociaux pour refuser des familles pourtant jugées prioritaires, la mission préconise l'instauration de règles communes en matière d'attribution de logement, établies par les préfets dans les départements et opposables aux organismes bailleurs. Enfin, l'IGAS rappelle l'insuffisance et l'inadaptation de l'offre de logements disponibles. Outre l'instauration de réels dispositifs d'incitation à destination des bailleurs privés pour loger des familles modestes, la mission suggère de mettre en place une offre alternative au logement autonome pour certaines catégories de demandeurs.
publié le jeudi 27 Octobre 2011, mis à jour le mercredi 24 Juin 2015
Haut de page