Soixante ans : 74 000 histoires, 74 000 personnes logées

Alors que JUSQU’AUX ANNÉES 1970, la population des foyers se composait pour l’essentiel d’OUVRIERS MASCULINS, ISOLÉS ET MAGHRÉBINS, aujourd’hui, trois quarts d’entre eux sont semi-retraités, retraités ou bénéficient d’aides sociales.

LES NOUVEAUX RÉSIDENTS SONT des hommes, des femmes, des couples avec ou sans enfant, des familles monoparentales, des étudiants, des jeunes en insertion professionnelle, des jeunes actifs précaires, des personnes percevant les minima sociaux, des chômeurs, des travailleurs pauvres…
ILS ONT EN COMMUN la modicité de leurs ressources qui ne leur permettent pas d’accéder à un logement classique.

Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaine Youtube !
publié le jeudi 6 Octobre 2016, mis à jour le vendredi 7 Octobre 2016
Haut de page